reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
 
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Grilles de Salaires
Charges Sociales Patronales
Audit
Impôts Taxes fiscalitéMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Licenciement - Plan social
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Portage salarial
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Definition :APPN

Advanced Peer-to-Peer Networking - Architecture réseau d'IBM, basée sur des sessions en mode équilibré (Peer-to-Peer), sensée remplacer à terme le modèle hiérarchique centralisé SNA.


APPN comment ça marche ?

LA COMMUNICATION SELON IBM: SNA est mort, vive APPN

Après nous avoir chanté longtemps les vertus de son architecture hiérarchique SNA, IBM privilégie APPN, plus ouvert et doté d'un système de routage «intelligent».

Il y a des signes qui ne trompent pas. Jusqu'alors, l'acronyme SNA (System Network Achitecture) avait survécu aux différentes mises à jour logicielles d'IBM qui voulait marquer la continuité de ce produit. Aujourd'hui, bien que partie intégrante de SNA, le terme APPN (Advanced Peer-to-Peer Networking) apparaît seul dans le discours marketing du numéro un. Signe d'une métamorphose qui s'opère dans la stratégie réseau de Big Blue. SNA ne répond plus vraiment à la demande. L'émergence de réseaux étendus, le déclin des mainframes au profit de réseaux locaux multiprotocoles, l'essor des stations de travail et des architectures client/serveur, la pression du marché pour des outils plus ouverts, plus standardisés, pour une administration de réseau normalisée, ont contribué à le démoder. Vieilli aussi, son module VTAM, trop rigide et doué d'une fâcheuse tendance à mettre des feux rouges partout dans le réseau, freinant la route vers le large bande. Aujourd'hui, IBM tourne la page et accorde sa stratégie réseau au diapason des standards TCP/IP et OSI. Avec APPN, les noeuds du réseau deviennent intelligents. Ils sont capables de prendre en solo le contrôle du réseau, d'établir et de mettre fin à une transaction, sans l'intervention de VTAM. Les noeuds centraux de réseau («Network Nodes») se donnent la réplique intelligemment. Une base de données topologique confère une vue complète du réseau. Moins influents, les noeuds dits d'extrémité, («End Nodes») se limitent à dialoguer avec les NN. Il en existe un troisième type, hérité de l'ancienne architecture SNA, les LEN («Low Entry Networking») qui peuvent communiquer avec un NN, mais sous la contrainte d'une prédéfinition statique et manuelle de la session. Un réseau de commutation de paquets Physiquement, un réseau APPN comprend des noeuds NN et EN reliés entre eux par des liens X.25, SDLC, Token Ring...

Derrière les initiales NN ou EN peut se cacher indifféremment un AS/400, ou un PC OS/2. Dans sa structure, APPN peut être assimilé à un réseau de commutation de paquets, doublé d'un système de signalisation de type canal Sémaphore SS7. Ce réseau de transport autorise la connexion de ressources logiques appelées LU (Logical Units), sous le contrôle d'une session CP-CP (Control Point to Control Point). L'établissement de cette session s'effectue en trois étapes. En local, la ressource émettrice demande à son NN d'appartenance de se mettre en quête d'une LU destinataire. Le système va, tout d'abord, analyser son propre annuaire de ressources et celui des noeuds EN subordonnés. En cas d'échec, le noeud NN d'origine propage sa requête en éventail vers les noeuds adjacents et cela de proche en proche, jusqu'à localiser la ressource désirée. Cela fait, APPN détermine le chemin optimal pour accéder au noeud destinataire. Pour se guider, le NN source va tracer son itinéraire, grâce à la base de données topologique du réseau principal, c'est-à-dire non compris les noeuds clients EN. Chaque NN possède une version identique de cette image physique du réseau. Une représentation scrupuleusement mise à jour dès détection d'une modification structurelle du réseau. Enfin, au niveau de chaque noeud EN, une base de topologie locale contiendra une description complète des liens aboutissant à ce noeud. Ce point de vue unique ne suffit pas à déterminer le meilleur chemin entre les différents itinéraires possibles. La sélection du support idéal se fera selon le niveau de priorité attribué à la communication et en fonction de seuils de débits et de coûts, calculés par des algorithmes de pondération. Dernière étape, un message d'initialisation transportant une feuille de route va allumer des feux verts sur chacun des NN traversés. Le noeud d'origine choisit un identificateur de session, qu'il mémorise et transmet dans le message d'initialisation, au deuxième noeud. A son tour, ce dernier va choisir un autre identificateur de session, disponible sur le lien qui le relie au troisième noeud. Un connecteur de session est alors créé pour servir de pont, entre l'identificateur précédent et le suivant. Les paquets de données n'auront plus qu'à suivre cette route balisée, avec en entête l'identificateur de session, comme simple information de routage. Le noeud NN de transit se charge d'associer l'identificateur du message avec le connecteur correspondant pour déterminer la priorité attachée au message, le prochain lien à emprunter et l'identificateur suivant à affecter. Bien que ce système d'aiguillage répartisse la charge du réseau équitablement, selon les priorités, entre applications transactionnelles et transferts de fichiers, des problèmes de contrôle de flux peuvent survenir. A l'opposé de TCP/IP qui gère ces contraintes de bout en bout, le contrôle de flux APPN s'exerce, au niveau de chaque noeud et pour chaque portion de session. Encore une série d'incertitudes La mécanique APPN est prête. Les premières versions seront disponibles pour le dernier trimestre 1993. Mais les sirènes APPN devront chanter longtemps avant d'être entendues. Car plusieurs incertitudes planent encore. A combien s'élèvera le coût humain d'une migration vers APPN? Que vont devenir les vieux contrôleurs tels que les 3725? Comment pourra-t-on intégrer à APPN les contrôleurs 3745? Le routeur 6611 sera-t-il disponible sous APPN? A ces questions, IBM apporte un début de réponse avec la version VTAM 4.1/ NCP 6.2. Avec cette nouvelle composition, VTAM conserve son rôle hiérarchique primaire, mais il adopte la faculté de gérer en parallèle un contexte APPN composé par exemple d'ordinateurs S/390, de contrôleurs 3745, ou de PC sous OS/2 NS/2 (Networking Service/2). En autorisant la cohabitation sans discontinuité de SNA et d'APPN, l'utilisateur IBM pourra transposer progressivement vers APPN, par exemple, ses applications 3270. Aujourd'hui, le tandem VTAM 4.1/NCP 6.2 apparaît comme un point de passage obligé vers APPN. A moins d'attendre la version APPN HPR (High Performance Routing), prévue pour 1994, avec un routage simplifié, ramené au niveau physique (équivalent à 802.5), 5 à 10 fois plus rapide et mieux adapté aux hauts débits. A moins d'attendre le joker 6611, attendu la même année, pour remplacer définitivement les contrôleurs 3745 et constituer un réseau APPN natif. A moins d'attendre la version APPN ++, encore appelée APPN Gigabit pour profiter du réseau ATM. A moins d'attendre APPI (Advanced Peer-to-Peer Internetworking), un protocole de routage concurrent, basé sur TCP/IP et en cours de développement chez... Cisco Systems!

H.M

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright