reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
 
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Grilles de Salaires
Charges Sociales Patronales
Audit
Impôts Taxes fiscalitéMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Licenciement - Plan social
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Portage salarial
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Definition :DRCS

DRCS (Dynamically Redefinable Character Sets)


Le DRCS appliqué au Minitel :

Le Minitel se donne une nouvelle image

Le Minitel se fait vieux. Après dix ans de service, France Télécom cherche à renouveler le design de son terminal fétiche. En attendant ce rajeunissement, le Minitel se donne des allures d'outil multimédia, photo à l'appui.

En matière de média, la forme l'emporte souvent sur le fond. Les outils de communication interactive n'échappent à cette règle. L'apparence du message prime avant tout. Au delà, l'aspect de l'outil de consultation est tout aussi important. Sur ce credo, France Télécom mène une étude de marché, pour doter le Minitel d'un habillage futuriste, dans le ton de cette fin de siècle. A l'écran, l'image photographique fait son apparition. Elle permettra de rompre définitivement avec le graphisme primitif, utilisé jusqu'à lors. Cette image qui parait si secondaire dans la composition du message, commande en réalité l'évolution du marché. Avant d'imposer leurs terminaux comme standard, chacun des opérateurs a pris soin de brider sa technologie. Le procédé est trivial. Il consiste à équiper le terminal d'une norme Vidéotex propriétaire, en écorchant au passage l'alphabet ASCII. A ce jeu, très peu ont survécu. Les normes NAPLPS (AT&T), Captain (NTT), Télidon (PTT canadienne) sont aujourd'hui portées disparues. La norme Wiewdata/Prestel de British Telecom à été reprise et modifiée par plusieurs opérateurs européens, sans grand succès. Seul France Télécom peut se vanter d'avoir exporté Antiope/Télétel. Du reste, les retombées économiques commencent à peine à apparaître. Mais, ne voilà pas que l'opérateur se hasarde, à faire évoluer le graphisme vers plus de réalisme.

Le DRCS ne décolle pas

La première étape de cette mutation, se nomme DRCS (Dynamically Redefinable Character Sets), ou encore "alphabet mous". De nombreux développeurs ont suivi France Telecom dans cette voie, en proposant une extension DRCS à leur composeur alphamosaïque. Très peu ont vendu. Deux raisons principales freinent le décollage de ce nouveau format graphique. Le premier obstacle est inhérent à la technique de production d'images. Alors que la manipulation d'une matrice Vidéotex composée de 6 pavés, demandait quelques heures avant de créer une page d'accueil Vidéotex, il faut compter en jours, pour extirper une image élaborée, à la norme DRCS. Inévitablement, ce surcroît de travail se répercute sur le coût de création d'un service télématique. Seconde entrave, le débit limité à 1200 bit/s du Minitel 2, bloque toute expansion des services DRCS. En effet, la recherche d'une définition plus fine n'est pas sans contrepartie. Chaque élément graphique est défini sur une matrice de 10 x 8 points et génère jusqu'à 14 octets à transmettre. En tout il faut attendre 30 secondes, pour voir s'afficher un portrait plus au moins ressemblant, de sa vedette préférée. Face à ces deux contraintes, certains s'interrogent sur l'insistance de France Télécom à offrir de l'alphabet mous, en standard sur le Minitel 2. A croire que le surcoût, de cette option graphique est négligeable. Quoiqu'il en soit, le bilan est médiocre. Seuls quelques services de démonstration sont à ce jour accessibles sur Télétel. Ils sont le fait de sociétés spécialisées, désireuses de montrer leur savoir faire en matière de composeurs DRCS. Néanmoins, cette norme trouve encore des partisans. A l'occasion du Forum des Médias Electroniques, plusieurs produits porteront la bannière DRCS. C'est le cas du logiciel Compo 3, développé par la société Telemco dans un environnement Windows. Il autorise la création de pages graphiques, à coup de fonctions couper-coller-copier. Les plus paresseux, se contenteront d'importer des données issues des traitements de textes et des tableurs courants du marché. En outre, Compo 3 accompagne le moniteur Telem 3, dont la convivialité tranche avec son predecesseur sous MS/DOS. Autre plate-forme pour autre produit, CD télématique présentera sur Mac, son micro-serveur Citarbo assorti du composeur Citcompo. Pour tout dire, l'alphabet mous n'est plus une innovation. Aujourd'hui, les principaux composeurs d'écrans du marché intègrent, avec plus ou moins de conviction, cette norme.

La photo éclipse le DRCS

Des logiciels de composition, un parc de plus de 400 000 Minitel 2, mais rien y fait. La loi des grands nombres n'a pas joué en faveur du DRCS. Editeurs et centre serveurs leaders, n'ont pas suivi. Les perspectives sont plutôt pessimistes et tous ces produits DRCS semblent venir au Forum des Média Electroniques, pour une dernière représentation. Dans le même temps, au même endroit, la vague des logiciels pour "Minitel photo" déferle à grand renfort de superlatif. Le modem intégré au Minitel est gonflé à 4 800 bit/s (V27 ter). Les points d'accès Vidéotex (PAVI) s'aligneront sur le même débit pour offrir un service télétel à vitesse Rapide (TVR). Sur ce support, huit secondes suffisent pour transporter une photo au format JPEG, de la taille d'un demi écran. Ce format fait intervenir un procédé de compression, avec un taux de 10, pour une image en noir et blanc, qui passe à 20 dans le cas d'une photo couleur. Le résultat donne une image de qualité moyenne, qui ne suffit pas à qualifier ce terminal d'outil multimédia. Néanmoins, le Minitel photo, va surement relancer de nouvelles applications, jusqu'alors bridées par manque d'illustration. Les secteurs de la distribution, de l'immobilier, du tourisme seront concernés. La documentation commerciale Télétel, extrapole même sur des applications en temps réel, de télésurveillance par séquence d'images fixes. Quant à l'existant, aucune crainte à avoir. Le minitel photo restera compatible aux normes antérieures. Cela suffira-t-il à relancer le DRCS?. Rien n'est moins sûr. Transmission DRCS et photographique seront positionnées sur le même palier tarifaire. Et la différence de coût des composeurs, ne saurait à elle seule justifier le choix d'une charte graphique DRCS au détriment de la photo. Chez les créateurs de logiciels, plusieurs sociétés se sont déjà mises à la page. R.I.S technologies a transformé son composeur Vidéotex Quadris en un atelier de création alphaphotographique, rebaptisé Quadris Photo. Celui-ci, reconnait les principaux formats de fichiers image (GIF, TIFF, PCX, BMP), sur lesquels un codage JPEG sera appliqué. Le tout pourra être incrusté dans une page Vidéotex. Toujours sur PC, mais dans un environnement Windows, la société RTE présentera son logiciel de composition Photowin. Développé en partenariat avec le CNET, ce composeur intègre un module de conversion à la norme JPEG et s'interface avec les logiciels de scanerisation de Logitech. Même plate-forme, même combat, la société Courtoisie enrichie sa gamme de composeurs Magiwin par le logiciel Phototel. Technotruffe, n'est pas en reste avec son extension Créatex Photo qui vient se greffer sur le composeur Macintosh Créatex System. Voilà donc annoncés, de nouveaux composeurs pour de nouvelles images. De belles images qui ne doivent pas faire oublier le message, l'écrit, l'essentiel. D'autant que la communication sera facturée sur le tandem: durée plus volume.

H.M

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright