reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
 
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Grilles de Salaires
Charges Sociales Patronales
Audit
Impôts Taxes fiscalitéMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Licenciement - Plan social
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Portage salarial
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Definition :GSM

Global System for Mobile Communications - Norme de radiotéléphonie numérique cellulaire pan-européenne opérant sur la bande de fréquence des 900 MHz. Elle fonctionne avec des téléphones d'une puissance de 2 watts pour les portatifs et de 8 watts pour les combinés de voiture.


Mieux comprendre la technologie et le service GSM

LES SERVICES DE RADIOTELEPHONE NUMERIQUE : GSM

GSM (Global System for Mobile communication) est une norme de radiotéléphonie cellulaire pan-européenne lancée en 1987 sous la pression des frustrations liées aux technologies analogiques. Jusqu'alors, dès qu'un abonné traversait la frontière d'un pays voisin, son radio-téléphone devenait la plus part du temps inopérant, pour cause d'imcompatibilité des bandes de fréquences. Se conformant à l'esprit d'ouverture européenne, le standard GSM à une vocation universelle: un seul terminal et un seul abonnement à tavers tout le continent.

Le GSM : un strandard à l'echelle de l'Europe

Les douze de la CEE, élargis des pays scandinaves, de la Suisse, de l'Autriche et de la Turquie, se sont entendus autour d'une interface normalisée entre les équipements radio-électriques et l'infrastructure au sol des radiocommunications. Ils ont affecté, au GSM, 25 MHz dans la bande des 900 MHz, valable pour tous les pays participants. De plus, le GSM apporte un meilleur rendement spectrale. Par opposition à la technique analogique qui monopolise un canal par appel, le GSM offre un plus grand nombre de communications téléphoniques possibles par unité de bande passante et par kilomètre carré. Le GSM utilise un d'accès multiple à répartition dans le temps (AMRT). Cette méthode permet de multiplexer temporellement huit communications simultanées sur le même canal. Chaque intervalle de temps correspond à l'émission d'un paquet d'informations binaires issu de la conversation analogique/numérique.

Dès 1995, 95 % de la population française pourra bénéficier du GSM et le marché potentiel est estimé à l'horizon de l'an 2 000 entre 10 et 20 millions de mobiles en Europe, dont 4 millions en France. Le caractère européen de la norme GSM devrait entraîner une diminution des coûts, notamment en matière de terminaux. Au-delà du service paneuropéen, le GSM c'est en plus de la voix codée à 13 Kbps ainsi qu'une gamme de services enrichis en transmission de données. Ainsi, la qualité numérique affranchira les applications de télécopie, de messagerie et de transfert de fichier des aléas climatiques et géographiques qui interdisaient ce type d'application en radiotéléphonie analogique. En 1994, des services de transmission de données, à l'image du réseau filaire, seront également proposés par les services GSM. Il sera alors possible de consulter, à partir d'un portable des bases de données et de transférer des petits fichiers, de sa voiture ou du bureau. A terme, par rapport à la transmission phonique, la transmission de données devrait représenter le même rapport que sur le réseau fixe.

La spécificité de la carte SIM

A la différence de Radiocom 2000 ou terminal et abonnement sont rigidement liés, le GSM dissocie le poste radio du service proprement dit, grâce à la carte SIM (Subscriber Identity Module). Cette carte à puce se présente sous la forme de carte de crédit ou en encore à un format plus réduit, de la taille d'un timbre poste pour la arte micro-SIM. Chaque abonné GSM possède une carte SIM normalisée au plan européen. Cette carte à mémoire identifie l'utilisateur par un numéro international unique. Elle permet une liberté d'utilisation sur n'importe quel autre terminal GSM en Europe et de personnaliser la facturation d'un appel effectué sur un autre terminal emprunté ou loué.

La norme GSM (Groupe Spécial Mobile)

La norme GSM s'appuie sur le principe de la transmission dit "bande étroite améliorée à saut de fréquence", choisi par le groupe Systèmes Mobiles de la Cept, en juin 1987.

L'accès multiple à répartition dans le temps a été retenu (AMRT), avec 8 utilisateurs par porteuse. Le choix de la technique AMRT a permis de fixer les espacements à 200 KHz entre les porteuses. La modulation est de type GMSK (Gaussia minimum shift keying) et le codage correcteur un codage convolutionnel. La parole et les données sont transmises à des débits respectifs de 13 Kbps et 9,6 Kbps.

L'offre de services GSM

Là encore, l'offre de service se restreint à celle du duopole France Télécom et SFR. Fin 92, ces deux opérateurs ont ouvert leur réseau respectif de radiotéléphonie GSM. Comme pour marquer une frontière avec le passé France Télécom a surnommé son service GSM, Itinéris. Ce petit dernier, ira rejoindre dans la "famille numérique", le service filaire Numéris. De son coté, SFR intègre le GSM sa gamme existante, sous le générique de ligne SFR GSM. En plus des services vocaux de qualité hi-fi, les services GSM propose progressivement à leur catalogue : les fonctions Fax et minitel; la transmission de données à tous les débits standards jusqu'à 9600 bits/s; un service de messagerie. De plus, sur le même principe que Numéris l'offre de base sera enrichie par des téléservices ou compléments de services tels que la conférence multi-parties; le transfert d'appels; l'identification de l'appelant; échange de mini-messages de quelques dizaines de caractères.

H.M

 

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright