reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Alcatel : Do you speak French Madame Russo ?

Selon la CFDT Alcatel "La communication tout en anglais pose des problèmes tant à l’intérieur de l’entreprise qu’à l’extérieur. Mme Russo en déclarant qu’elle n’apprendrait pas le français a mis le feu aux poudres. Des sénateurs, des députés et d’autres autorités ont émis des protestations sur ces méthodes de colonisateurs. Sans doute pour faire baisser la pression, la direction nous a déclaré hier que les informations concernant les salariés français seraient maintenant faites en français… A vérifier dans les semaines qui viennent et sur le long terme. "

Lire le communiqué de la CFDT


CCE des 12 et 13 décembre : Aucune information sur l’emploi

Les CCE de fin d’année tant à Cit qu’à ABS n’ont rien apporté de concret sur l’évolution de l’emploi en 2007 dans les filiales françaises. Le comité européen a lui aussi été décevant, la direction n’apportant aucune information chiffrée sur les suppressions d’emploi concernant l’Europe de l’Ouest. La direction a précisé sa politique produit sans aborder les conséquences qui en découlaient sur l’emploi.

Effectifs 2007 : la direction est muette
Traditionnellement, lors du CCE de fin d’année, les budgets et prévisions d’effectifs pour l’année à venir sont communiqués aux élus. Les « prévisions » d’effectifs ne nous ont été communiquées que pour fin décembre 2006. Une visibilité à 2 semaines, belle image de transparence !
Par contre, pour les prévisions économiques, la direction retrouve la vue : « l’année 2007 sera mauvaise ! »
Intégration de Lucent France et de Nortel
Les 195 salariés de Lucent France (161 au Plessis Robinson et 34 à Lannion) seront inté¬grés dans Alcatel CIT début février. Ils rejoindront des établissements d’Alcatel CIT (probablement Vélizy et Lannion).
Suite à l’achat de l’activité radio 3G de Nortel, 966 personnes intégreront Alcatel-CIT au 1er janvier. Ces salariés resteront sur leur site actuel de Chateaufort (78) qui deviendra un nouvel établissement. Alcatel-CIT aura alors 4 établissements en région parisienne (Vélizy, Massy, Villarceaux, Chateaufort) pour un effectif de près de 5500 salariés et 4 établissements en province ( Eu, Lannion, Ormes, Orvault) pour un effectif de près de 3000 salariés.
Les délégués syndicaux de ces entités vont devoir négocier dans les prochaines semaines un accord dit de « substitution ». Cet accord doit entériner les modalités de passage de leur statut actuel au statut Alcatel-CIT (protection sociale, congés/RTT…)

La direction présente des résultats 2006 en forte baisse pour Alcatel-Cit
Les résultats 2006 du Groupe Alcatel sont en hausse par rapport à 2005. Le chiffre d’affaires augmente de 6,5% (13.2 milliards € en 2005 et 14.1 milliards € en 2006). Le résultat opéra-tionnel est presque stable (1189 millions € en 2005 et 1200 millions en 2006). Par contre, la présentation des comptes 2006 d’Alcatel CIT est sombre : baisse du chiffre d’affaires de 6% (3.2 milliards € en 2005 et 3.0 milliards € en 2006) et baisse vertigineuse du résultat opé-rationnel (192 millions € en 2005 et –5 millions en 2006).

Comment expliquer une telle disparité entre les comptes du Groupe et les comptes d’Alcatel-CIT ? MRD reste le principal contributeur au chiffre d’affaires d’Alcatel-CIT (51%). Mais comme les années précédentes, l’essentiel de sa R&D (2G et 3 G) est supporté par Alcatel-CIT Les conséquences financières sont importantes. Alors que le résultat opération¬nel de MRD est de 11% au niveau du groupe, il n’est que de 1% au niveau d’Alcatel-CIT. Cela plombe la profitabilité d’Alcatel-CIT.

En 2005, les bonnes performances de MSD (résultat opérationnel de 21%) ont atténué l’impact de cette ponction. Ce ne sera pas le cas cette année 2006 où les ventes du NGN sont très inférieures aux prévisions. Le résultat de MSD encore nettement positif (10.7%) est sérieusement affecté par les contre performances du NGN et ne suffit plus à contreba¬lancer les pertes des autres BD

La CFDT constate que les résultats négatifs d’Alcatel CIT sont dus à la politique produits et aux échanges inégaux avec le groupe. Nous y voyons la préparation d’une justification au PSE que la direction veut mettre en œuvre en 2007. La CFDT dénonce cette stratégie comptable qui aboutit systématiquement à des suppressions d’emplois en France.

Situation du marché des télécommunications à fin 2006 et tendances 2007

Olivier Picard, le président de la zone Europe & Sud explique que la situation économique et les tendances sont peu rassurantes. Mais des solutions de sortie de crise sont possibles. Selon lui, 2007 dépendra des opportunités et surtout des performances des Ingénieurs et Techniciens. O. Picard met en avant le rôle de siège pour E&S attribué à la France et donc à Alcatel-CIT. JC Giroux, le futur PDG de CIT entend mettre de l’ordre dans l’export en mutualisant les res-sources (mieux utiliser les compétences). Concernant le NGN Core, O. Picard reconnaît que les BD étaient un peu optimistes sur les produits Alcatel (rappelez-vous, nous avions 18 mois d’avance). Ericsson et Huawei avec des solutions plus adaptées ont su gagner des marchés. Après la baisse des prix plus forte que prévue il espère une stabilisation du marché et une période favorable au traitement des problèmes techniques au fil de l’eau (notre direction croit au Père Noël !). Enfin, le Wimax ouvre de nouvelles perspectives se traduisant par beaucoup de demande de « trials ». En France Boloré et TDF se sont vus attribuer des licences.

Nouvelle organisation

L’organisation en BD, BU et zones géographique est claire sur le papier, mais beaucoup moins quand on demande des précisions. Ainsi la direction ne sait pas donner la corres-pondance exacte entre les équipes de « l’ancienne organisation » et celles de la nouvelle. Réponses au cours de l’année 2007. Les points de chute ou le partage de nombreuses équipes actuelles sont encore en discussion : OMC, MSD OSD, MSD UCA, FSD EA, UL, Offres… Il faut beaucoup de bonne volonté pour trouver ça clair !

L’équipe Fibre de R&I - OTS transférée vers la société DRAKA COMTEQ

Cette équipe de 10 personnes est basée sur le site de Marcoussis. Elle sera transférée début 2007 vers la société Draka Comteq : « joint venture » créée en 2004 entre Alcatel (49%) et Draka n°2 mondial des fibres optiques. La société Draka Comteq ayant une implantation sur le site de Marcoussis, ces salariés ne devraient pas changer de lieu de travail. Les brevets déposés par cette équipe restent la propriété d’Alcatel. Draka utilisera des licences.

Comité Européen du 14 décembre
Cette institution ainsi que le comité de groupe France sont maintenant présidés par Etienne Fouques. Au cours de cette réunion, la direction s’est refusée à donner des précisions sur les conséquences pour l’emploi de la fusion. Elle dit ne pas être prête et attendre le retour des opérationnels. En fait, elle ne veut pas faire d’annonce groupée de suppressions d’emplois au niveau européen. Au cours des années 2002/2004, elle a fait ses annonces pays par pays pour éviter une réaction coordonnée des salariés. Elle procédera de la même manière cette fois-ci en égrenant ses annonces durant le 1er trimestre 2007. En ce qui concerne les produits, inexorablement les activités fixes quittent la France. Ainsi le WDM qui était en grande partie développé à Villarceaux va être transféré sur Stuttgart pour charger les allemands qui se trouvent en sous activité du fait de la rationalisation des pro¬duits fixes. Conséquence : 150 salariés en France qui travaillent sur cette activité se posent des question sur leur avenir. De la nouvelle BG fixe (Wireline), il ne restera plus en France que le DWDM et le sous marin. Le mobile avec la reprise de la 3G Nortel, va être fortement implanté en France. La direction n’a pas été très précise pour ce qui concerne l’entité qui va être maître d’œuvre dans le dé-veloppement du Wimax. Convergence est l’entité la plus en retard sur le choix définitif des produits et des conséquence sur l’emploi. M. Fouques a confirmé qu’en ce qui concerne la gateway, il fallait faire une étude de coûts avant de prendre une décision définitive. Nous vous souhaitons à tous de bonnes fêtes de fin d’année pour préparer une année 2007 qui s’annonce cruciale pour l’emploi.

Source CFDT - http://www.cfdt-alcatel.org/

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright