reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation
Lancement de l'Energy Technologies Institute

Annoncé par le Chancelier de l'Echiquier (Ministre de l'Economie et des Finances britannique) en mars 2006, l' Energy Technologies Institute (ETI) a officiellement été lancé le 11 octobre 2006. Doté d'un milliard de livres (environ 1,5 milliard d'euros) sur dix ans, il sera financé par moitié sur des fonds publics et sur des fonds privés. BP, E.ON, Shell et EDF Energy ont annoncé leur intention d'y participer. Il sera co-présidé par Paul Golby, Directeur général d'E.ON UK et Sir David King, Conseiller scientifique du premier ministre britannique.
Plusieurs rapports récents (Review of Energy Research Review 2002, rapport du Committee of Science & Technology sur l'énergie de 2005), ont indiqué que le financement de l'innovation en énergétique au Royaume-Uni était trop fragmenté et trop faible par rapport à d'autres pays de même taille. Une analyse de l'Energy Research Partnership avait identifié les points-clés suivants :
- la création d'un processus fort d'innovation en énergétique visant au développement et au déploiement d'un vaste ensemble de technologies fondées sur une large diversité de sources d'énergie ;
- l'identification de mécanismes de soutien appropriés pour progresser plus rapidement le long de la chaîne de l'innovation ;
- il existe des lacunes dans le processus d'innovation par rapport au développement d'une demande et d'une offre spécifiques et de technologies de soutien.

1. Objectifs de l'ETI

Le premier objectif est d'introduire un mécanisme d'analyse des priorités des investissements dans des secteurs-clés. Il s'agit ensuite de fournir une stratégie pour l'innovation en énergétique, de favoriser la gouvernance de l'investissement croissant en R&D, ainsi qu'une transition entre la recherche et le déploiement des technologies (voir Fig. 1). Enfin, le Royaume-Uni doit se doter d'un outil pour son engagement international.
L'ETI permettra de regrouper les fonds de toutes les parties prenantes dans un seul cadre. Il mettra en réseau les meilleurs chercheurs et ingénieurs des secteurs privé et public, au Royaume-Uni et au plan mondial. Il associera les meilleures idées des PME, en particulier de celles provenant d'essaimages universitaires. L'Institut sera structuré pour accueillir et encourager la participation de ce type d'entreprises avec des moyens qui leur seront adaptés.
Au moins la moitié des financements sera concentrée sur un petit nombre de projets d'envergure dans les thèmes-clés définis ci-dessous et sur plusieurs années. Le financement sera toujours attribué sur une base compétitive.
Le type de recherche soutenue ira de la grande échelle en laboratoire public, avec un pilotage industriel, mais examinée par des rapporteurs, à de la R&D collaborative industrielle (PME comprises) avec une évaluation appropriée de l'intérêt industriel et de la qualité du projet, en passant par une activité sur commande. Le niveau de la participation publique sera fonction de la nature de l'activité. La propriété intellectuelle restera aux sociétés ou établissements inventeurs.

2. Thèmes de l'ETI

Les sept thèmes retenus pour l'activité de l'ETI sont :
- Technologies de production d'énergies à grande échelle
Objectif : développer des technologies pour améliorer l'efficacité des générations d'énergie et des approches durables qui réduiront les émissions existantes de gaz résultant de la combustion de combustibles fossiles.
- Sécurité des approvisionnements énergétiques
Objectif : développer un cocktail de technologies énergétiques (hors nucléaire, qui fera l'objet d'une action gouvernementale séparée) afin d'augmenter la sécurité et la diversité des approvisionnements, en conformité avec les finalités de la politique énergétique britannique.
- Efficacité de l'utilisation finale/ Gestion de la demande
Objectif : augmenter substantiellement l'efficacité de la consommation d'énergie par les utilisateurs.
- Transports
Objectif : développer des modes de transport durables, les carburants et les technologies.
- Technologies de fourniture d'énergie à petite échelle
Objectif : développer un nouvel approvisionnement énergétique distribué utilisant des technologies à plus faible échelle fondées sur des ressources locales.
- Soutien aux infrastructures
Objectif : développer une infrastructure énergétique durable et des technologies d'approvisionnement.
- Alléger la paupérisation énergétique par la fourniture d'énergie sûre et propre aux communautés les plus pauvres
Objectif : développer des solutions énergétiques ayant fait leurs preuves et à caractère durable, qui puissent être déployées au plan local, afin de briser la relation qui existe au plan mondial entre la menace environnementale et le développement économique et social des plus pauvres.
Le développement de nouvelles technologies constitue un aspect-clé transversal à tous ces thèmes : minéralisation du dioxyde de carbone, production de méthanol à partir du CO2 et de l'eau ou production d'hydrogène à partir de l'eau à bas coûts énergétiques, interactions entre photons et molécules, nouveaux matériaux pour les technologies énergétiques, et technologies avancées de chauffage et de refroidissement.

3. Financement

Il reste à préciser jusqu'à quel point le budget public annoncé ne sera pas prélevé sur la dotation des Conseils de Recherche ou d'autres programmes. La prochaine étape devrait être franchie avant peu avec la nomination d'un directeur pour l'ETI, puis par la publication du livre blanc sur l'énergie du gouvernement britannique cet hiver.


source : - http://www.energyresearchpartnership.co.uk/erp.php
- http://www.hm-treasury.gov.uk/budget/budget_06/bud_bud06_index.cfm
- http://www.epsrc.ac.uk/energy
- http://www.ukerc.ac.uk/
- http://www.dti.gov.uk/energy/index.html

rédacteur : Anne Prost

origine : Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 71 du 13/11/2006 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

 

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright