reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Résultats premier trimestre de France Télécom : Les effets négatifs de la réduction des coûts

Les résultats du premier trimestre 2005 font apparaître une très faible hausse du chiffre d'affaire,à peine 1% en proforma (autrement dit à périmètre et taux change constants), bien en dessous des objectifs fixés en 2004 pour l’année 2005, situés entre 3 et 5% en proforma. Les performances de chacun des segments d’activité sont plus difficilement comparables, compte tenu des changements de segmentations opérés par la direction de France Télécom en rapport avec la nouvelle organisation de l’opérateur “intégré”. Les baisses principales sont cependant dues à la chute des revenus du fixe grand public en France (moins 3%), en Pologne (moins 8%) mais aussi des mobiles en Grande Bretagne (moins 2,4%) et du segment “entreprises” (moins 5,3%). Les baisses de chiffre d'affaire dans le fixe sont en partie le résultat des baisses de prix en cours, des baisses de trafics mais aussi de nouvelles pertes de parts de marché sur les communications locales (moins 4,3%) et longue distance (moins 1,3%).

Ces médiocres performances sont le résultat des choix faits par la direction de France Télécom de réduire sans cesse les coûts dans le cadre du plan TOP : coûts de personnel, niveau des investissements et efforts faits dans la qualité du service rendu. Résultat : des tournants brusques mal maîtrisés sous la pression de la concurrence, des effectifs en baisse et sans cesse menacés de mobilité, de restructurations, de suppressions d’emploi, des équipes désorganisées, des pertes de compétences...

Mais loin d’en tirer les leçons, la direction persiste et signe : elle annonce que les objectifs 2005 seront atteints ! Leurs solutions sont malheureusement connues : nouveaux plans de licenciements en cours en Pologne (2800 salariés), et dans la filiale Equant (solutions entreprises) dans le monde, concernant 1744 emplois, certaines activités seront délocalisées en Inde et en Egypte.
.
La fédération SUD dénonce cette logique infernale dont les salariés font systématiquement les frais et qui risque fort de connaître une accélération dans les mois qui viennent !
Cette politique qui s’attaque d’abord au personnel a comme résultat une baisse de la qualité de services, elle même à l’origine de nouvelles pertes de parts de marché et de nouvelles baisses de revenus. Il s’agit d’un cercle vicieux qui produira encore les mêmes effets et conduira à affaiblir progressivement l’entreprise dans un contexte où se profile à l’horizon une nouvelle phase de fusionsacquisitions dans le secteur. Il faut changer de cap ! SUD appelle le personnel à se mobiliser pour la défense de tous les emplois !


Source : Fédération syndicale des PTT - Paris, le 3 mai 2005

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright