reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

La Poste abandonne son offre Colieco

Le 1er mars, La Poste a discrètement fait disparaître son offre « Colieco », première gamme de prix offerte aux usagers, pour soit-disant « répondre aux nouvelles attentes des particuliers et aux critères de la régulation postale». Le Colieco avait déjà disparu de la liste des produits du service universel en 2002 sous le gouvernement de gauche. Les autorités s’étaient voulues rassurantes à l’époque en nous assurant de la pérennité de ce produit économique. Aujourd’hui, La Poste lui substitue d’autorité la gamme Colissimo avec des majorations tarifaires différenciées suivant les produits et destinations, avec des hausses de tarifs pouvant atteindre 25 %. Encore une fois, la direction de La Poste prétend une amélioration du service pour justifier cette nouvelle hausse des tarifs. Cette affirmation ne résiste pas à l’épreuve des faits. En effet, le Coliéco est conservé pour les entreprises très consommatrices de colis, comme les entreprises de ventre par correspondance !

Quelle logique pour l’Etat patron de cette entreprise publique dont les bénéfices nets devraient avoisiner les 500 millions d’euros en 2005 ? ! Quel cynisme pour des dirigeants qui sous-traitent la quasi totalité de leurs processus d’acheminement dans des conditions de précarité et de flexibilité extrêmes !

Avec les directives européennes et la loi de dérégulation postale pour alibi, La Poste déploie sans vergogne une politique commerciale basée sur les produits à forte valeur ajoutée et bien souvent superflus. Tout le monde n’est pas systématiquement intéressé par l’assurance ou le suivi d’un envoi. Comme pour les prestations bancaires, on assiste peu à peu à un processus d’exclusion des usagers aux revenus modestes. Le colis est un élément de la gamme de produits du service universel, suivant les textes de loi, il doit répondre à des impératifs d’égalité, de continuité, d’adaptabilité et de meilleure efficacitéé conomique et sociale. Pour Sud-PTT, il est donc urgent que La Poste et son ministre de tutelle
revoient leur copie.

Source : SUD communiqué du 3 mars 2006

A lire aussi !

info ou intox ? costkiller.net Les livraisons virtuelles de La Poste pour Noël

 

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright