reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Altis annonce 425 suppressions de poste malgré 38 millions d’Euros d’aides à l’emploi

07 avril 2006 - L’Intersyndicale d’Altis reçue par le Député Maire d’Evry Manuel Valls.

Le Député Maire d’Evry soucieux de l’avenir des salariés d’Altis a souhaité rencontrer les Syndicats d’Altis. Outre l’aspect social de la perte d’emploi pour 425 salariés, la rencontre a largement porté sur l’absence de consistance du projet industriel. Le fait qu’aucune mesure concrète, telle que des investissements ou l’accès aux technologies de nos actionnaires, absolument nécessaires à la production de l’entreprise, fait craindre pour l’avenir proche. Sensible à cette analyse, le Député Maire d’Evry après avoir saisi le 1er ministre, envisage de prendre contact avec les actionnaires d’Altis que sont IBM et INFINEON.Communication CFTC Altis.

Infineon Technologies : La Commission approuve un financement public de 232,5 millions d'euros en nanoélectronique

La Commission européenne vient d'approuver un financement public de 232,5 millions d'euros en faveur d'un projet de recherche et de développement lancé conjointement par Infineon Technologies, Fraunhofer-Gesellschaft et AMD à Dresde, en Allemagne.

05 avril 2006

Lors du CE extraordinaire du 3 avril 2006, la direction d’Altis a présenté un projet de réorganisation dont la seule consistance aujourd’hui est la suppression de 425 postes et la mise en place d’un nouvel horaire de production basé sur 4 équipes et 12 heures, une équipe disparaissant; soit : 206 personnes directes et 117 emplois indirects en CDI, et 101 en CDD. Le seul but de ce projet est l’amélioration de compétitivité de 30 %. Nos actionnaires : IBM et INFINEON ne cherchent qu’à augmenter leur profitabilité à cours terme en nous présentant un projet virtuel :

-absence d’investissement ;
-pas d’accès contractuel aux technologies ;
-pas de projet de R & D autonome ;
-aucune structure commerciale.


Le départ d’IBM amorcé en 1999 par 1400 suppressions d’emplois, s’est confirmé par son désengagement industriel progressif, et sera définitif fin 2006. La stratégie industrielle d’INFINEON l’amènera probablement à se séparer d’Altis fin 2009.

Face à cet avenir, les 1500 emplois et les emplois induits chiffrables à 3500 au total sont gravement menacés tout comme l’industrie du semi-conducteur en Centre-Essonne.

L’Intersyndicale demande aux responsables politiques de se saisir du dossier.

04 avril 2006 - Le Conseil Général, inquiet sur l‘avenir d’Altis

Le Conseil Général, inquiet sur l‘avenir d’Altis, s’interroge sur l’utilisation des subventions publiques depuis 2003. Il a écrit en ce sens au ministre des finances. Certains élus du Conseil se posent la question de la suspension, voire du remboursement de ces aides, évoquent même la saisie des instances Européennes lorsqu’il s’agit de compétition entre Altis et Dresde. L’ensemble des syndicats a été auditionné sur la pertinence des subventions dès 2003, le maintien des versements, le respect des engagements de la convention et le développement de la recherche chez Altis pour l’avenir. Pour la CFTC, qui ne rentre pas dans le débat politique, il reste des interrogations. Aujourd’hui, la R&D existe chez Altis, insuffisante mais primordiale pour assurer l'avenir. Pour la CFTC le remboursement de l’aide serait une erreur et ne ferait qu’aggraver la situation. Il faut néanmoins mieux encadrer les aides et vérifier qu’elles soient réellement bénéfiques pour l’emploi de façon durable!

Source : Intersyndicale Altis

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright