reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Emploi : le CERC propose une "réforme en profondeur" de l'Unedic

Dans un rapport publié mercredi 2 novembre, à quelques jours de l'ouverture des négociations sur la nouvelle convention du régime d'assurance-chômage, le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (CERC) indique qu’il souhaite une "réforme en profondeur" du système d'aide au retour à l'emploi. Au cœur de ses propositions : l'ANPE et une participation directe de l'Etat au financement de l'Unedic.

Selon le CERC, le système français d'aide au retour à l'emploi est trop "complexe" et souffre d'une "dilution des responsabilités". Pour y remédier, le rapport commandé en juillet 2004 par le Premier ministre et présenté à la presse par Jacques Delors, président du CERC, suggère une "co-responsabilité de l'Etat, des collectivités territoriales et des partenaires sociaux".

"La solidarité interprofessionnelle n'est pas suffisante pour régler le problème posé à la nation" par le chômage, a déclaré M. Delors, suggérant des "sources de financement fiscales" en plus des cotisations salariales. Pour rendre l'indemnisation plus "juste", le CERC propose que le "droit à allocation (soit) ouvert dès le premier mois de cotisation" et qu'une allocation de solidarité soit ouverte à tout inscrit à l'ANPE, y compris "les jeunes entrant sur le marché du travail"

Le CERC relève en effet que malgré des "conditions d'éligibilité à l'assurance-chômage (qui) sont en France parmi les plus ouvertes (en Europe), un demandeur d'emploi sur deux, seulement, y accède".

Défavorable à l'idée d'une dégressivité des allocations, le CERC estime par contre qu'un "abaissement du plafond de l'allocation" (5.126,85 euros actuellement) mériterait d'être étudié. Cette proposition, qui aboutirait à baisser les allocations les plus élevées, "peut choquer", a concédé M. Delors. "Mais nous la maintenons sur la table, car nous pensons à tous ceux qui sont privés d'indemnisation", et qui bénéficieraient des économies ainsi réalisées.

Au passage, le CERC déplore une confusion depuis 2001 dans les rôles respectifs de l'ANPE et de l'Unedic, cette dernière devenant "progressivement un acteur à part entière de l'aide au retour à l'emploi".

Evoquant les expériences de sous-traitance de l'accompagnement de certains chômeurs à des opérateurs privés, initiées par l'Unedic, le CERC estime que "l'intervention d'opérateurs multiples, publics ou privés" n'est pas incompatible avec le service public. Mais il estime "nécessaire que ce soit toujours l'ANPE qui maîtrise le processus", pour garantir notamment un traitement équitable aux chômeurs, et ne préconise pas une fusion ANPE-Unedic.

Lire le rapport "Aider au retour à l'emploi" -

Source : CERC

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright