reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Carrefour : la direction annonce vouloir supprimer 20% des effectifs des sièges soit 1700 postes

Carrefour : vers un accord de GPEC alors que la direction annonce vouloir supprimer 20% des effectifs des sièges.

D’ici 2 ans, la direction a annoncé vouloir réduire de 20% l’effectif des sièges et des services centraux soit environ 1700 postes. Le tout sans aucun licenciement. Un accord de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) est en cours de négociation. Cher Carrefour on parle d’un DAEC (Dispositif d’Anticipation des Emplois et des Compétences) pour « accorder aux salariés des différentes filiales Carrefour une structure commune ». La CFDT voit cet accord d’un bon œil et précise que « depuis la fusion de Carrefour/Promodès en 1999 les restructurations, réorganisations n'ont pas cessé ». En 2000, un accord de méthode a justement permis d’éviter les licenciements secs.

La gestion prévisionnelle des emplois 15 septembre 2005

Ce n'est pas moins de 12 responsables des Ressources humaines du groupe qui se sont déplacés pour la deuxième rencontre de la GPEC le 15 novembre à Evry. Présence massive malgré l'absence des représentants de certaines sociétés comme Promocash. Les différents responsables ont présenté leurs sociétés et fait le point sur les restructurations programmées.

Interdis
La nouvelle organisation des marchandises alimentaires voit fondre les effectifs de la centrale d'achat Carrefour qui de 700 personnes en 2004 passent aujourd'huià 380 personnes. Cette entité en plus de la fonction d'achat - a en charge le contrôle qualité produit notamment les produits frais - fruits et légumes - marée – boucherie Le changement d'organisation de ce service qualité prévoit que 120 salariés seront rattachés aux enseignes respectives. La CFDT craint pour le futur une nouvelle organisation et des suppressions de postes.

CAF (Carrefour administratif France)
Dans ce centre de 600 salariés principalement basés à Mondeville l'arrivée des nouvelles technologies s'ajoutent à la fermeture de 3 sites comptables Aire sur la lys (35 personnes), Cesson Sevigné (40 personnes), Lagnieu (32 personnes). 107 personnes sont concernées. Les "chantiers" déploiement des nouvelles technologies sont commencés, le personnel est sans arrêt en mouvement.
Depuis janvier 2005, un flux d’intérim, d’embauche CDD, pour surcroît d’activité. Dans le personnel intérimaire, beaucoup de contrats 25 ou 30 heures, pour de la saisie. La convergence des magasins Champion (abandon du logiciel compta SAP pour People Soft) a été repoussée à janvier 2006. Ce qui repousse de ce fait la mise en place total des CSP (Centre des Services Partagés). Une fois que tout cela sera effectif et bien rodé n’y aura pas trop de personnel ?

Carrefour Hypermarchés
La simplification administrative concerne les salariés de la comptabilité et des Picts. 1086 salariés sont concernés par cette restructuration . Un accord de méthode a été négocié par les organisations syndicales. Actuellement 201 personnes ont été reclassés et 210 sont en attente de reclassement
.
CSIF (Carrefour système d'information France)
Macon est le troisième site supprimée après Nantes et de Chambourcy. 50 personnes sont concernées par le regroupement des activités de ce site vers Lyon. Le transfert d'activité vers des prestataires est actuellement en cours de négociation. 40 personnes sont concernées. HP avait été approché ce qui vu le plan social annoncé dernièrement par cette mulltinationale confirme l'inquiétude du personnel.

LCM (Logidis comptoirs Modernes)
Avec 20% de son effectif (6300 salariés) en emploi précaire LCM a préparé (un peu trop) ses restructurations. L'entreprise veut diminuer ses points de détention de stock et mieux gérer le multi format: Super, proxi et cash. (20% du volume traité est en direction des hypers). LCM envisage des mouvements dans 30 sites , plus 10 sites fermés et 5 nouveaux sites à construire. Les entrepôts de Dirinon (57 salariés), Raillencourt (111 salariés) et Laval (37 salariés) sont les plus exposés vu l'impossibilités de mutations proches.. Si dans 8 sites 594 postes seront supprimés, 10 sites verront la création de 746 postes. Le différentiel d'emploi devrait donc être positif de 172 postes. Un accord est actuellement en cours de négociation La réorganisation devrait être achevée pour le 1er semestre 2007.

Prodirest
Personne n'est venue nous parler de la société Prodirest forte de plus de 1800 salariés cette filiale du groupe spécialisée dans la restauration collective a été vendu avec le personnel au groupe Rewe.

Penny Market
Rien sur les conditions de l'arrivée des 600 salariés de la société Penny Market que Carrefour a acheté à Rewe.


Un accord GPEC
La direction a présenté son projet d'accord cadre pour la gestion prévisionnelle des emplois. La CFDT a accueilli positivement ce projet qui va dans le sens de nos propositions (voir hyper n° 206/05) sans toutefois cacher ses préoccupations pour la mise en oeuvre future. Cette réunion a eu le mérite de permettre de faire le point au niveau du groupe sur la réalité des projets de réorganisation.La CFDT a tenu à rappeler que toute restructuration à un coût humain aussi certains revirements de stratégie que nous constatons sont intolérables. Les salariés ne sont pas des machines !

Quel est l'effectif réel de Carrefour en France ?
Difficile de répondre à cette question . Un exemple le bilan social des hypers annonce au 31 décembre 2004 un effectif de 70 529 salariés loin des 73 351 salariés annoncés au comité de groupe. Au comité de groupe on présente un bilan social groupe qui ne comprend pas les sociétés qui ne sont pas obligés par la loi de faire un bilan social (+ de 300 salariés) . Il manque ainsi 8249 salariés et pas moins de 45 de sociétés. Tant qu'on aura pas de chiffres réels il sera difficile de suivre l'évolution des emplois chez Carrefour. Selon le dernier chiffre qui nous a été communiqué nous serions 119 300 salariés équivalent temps plein dont 750 s'occupant des Ressources Humaines

Source : CFDT Carrefour - Hyper n°209

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright