reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Les syndicats protestent contre les licenciements et les délocalisations prévus par IBM

Le 23 mai, face au projet d'IBM de supprimer 13 000 emplois, notamment en Europe, les syndicats et représentants du personnel de différents pays, y compris aux Etats-Unis ont organisé une journée internationale d’action contre les plans de licenciements.

CC


Pendant qu’IBM prépare des licenciements, les externalisations se poursuivent

Le 27 avril 2005, le comité central d’entreprise d’IBM est convoqué pour être consulté sur le projet de vente de la division PC à la société LENOVO.

Cette convocation appelle de la part de la CFDT les commentaires suivants :

1. L’unanimité des membres du CCE s’oppose à cette consultation. En effet, les informations demandées, qui permettraient au CCE d’émettre un avis motivé, n’ont pas été fournies par la direction d’IBM.

2. Malgré l’opposition du secrétaire du CCE, la direction a imposé ce point à l’ordre du jour en utilisant les nouvelles dispositions du Code du Travail votées par le parlement à la demande du MEDEF.

3. Pourtant, dans des circonstances analogues (imprécision sur le périmètre de l’entité économique transférée, informations insuffisantes données aux membres du comité d’établissement sur la pérennité de la société avec laquelle a lieu la transaction), le tribunal de Grasse (06) a annulé la procédure d’information et de consultation du CE de La Gaude (06) sur l’externalisation des derniers vestiges de la recherche IBM en France vers la société AMCC, et a ordonné la réintégration des salariés transférés.

4. C’est pourquoi il faut que les projets de vente de la division PC se fassent sans le transfert du personnel : les contrats de travail ne font pas partie du patrimoine exclusif de l’employeur. Il est paradoxal que toute modification du contrat de travail suppose la signature d’un avenant, sauf le changement du cosignataire lui-même quand c’est l’employeur.

5. Au contraire, les salariés, dont les contrats de travail risquent d’être vendus à LENOVO ou à AMCC, doivent pouvoir bénéficier des dispositions du plan de sauvegarde des emplois (en particulier préretraites) prévu par IBM pour faire face aux suppressions d’emplois.

Sur cette base, notre syndicat CFDT de la métallurgie parisienne soutient le personnel de la division PC et les salariés exclus de La Gaude. Il exige que ces salariés soient réintégrés dans le périmètre du plan de sauvegarde des emplois pour bénéficier des dispositions qui y sont prévues et il propose aux autres syndicats et aux représentants du personnel que des actions unitaires pouvant aller jusqu’à des arrêts de travail soient conduites au moment de la réunion du CCE.

source : Inter CFDT IBM France


Déclaration commune des salariés d’IBM dans le monde : Syndicats, comités d’entreprise et salariés d’IBM dans le monde

lundi 16 mai 2005

Déclaration commune des syndicats, comités d’entreprise et salariés d’IBM dans le monde
Concernant la politique de restructuration et de suppressions d’emplois menée par la direction d’IBM

Nous, les syndicats, comités d’entreprise et représentants des salariés du monde entier, exprimons notre profonde inquiétude à l’annonce récente par la direction d’IBM des suppressions de 10.000 à 13.000 emplois dans le monde.

Nous sommes persuadés que la restructuration proposée par la direction va dans la mauvaise direction à la fois pour les salariés, l’entreprise et ses clients.

N’oublions pas qu’IBM est une entreprise riche qui a du succès. Le profit net du 1er trimestre 2005 de la compagnie était de 1.4M US-$ et pour toute l’année 2004 de 9M US-$. La Compagnie a augmenté le dividende de ses actionnaires, elle a récemment racheté pour 5 milliards de US-$ d’actions d’IBM, et elle a acquis 19 entreprises en 2004.

En tant qu’employés et représentants des salariés nous appelons la direction d’IBM à :

Présenter à temps, fidèlement et en toute transparence les plans de restructuration,
Consulter et négocier avec tous les syndicats, comités d’entreprise et les représentants des salariés, Etudier, avec la participation des représentants des salariés, la possibilité de compression des coûts sans recours à la suppression des postes de travail,
Cesser les licenciements, Respecter l’employé, son droit à se syndiquer, et son droit à être représenté dans les négociations collectives, Assurer un salaire égal et des conditions de travail égales à travail égal, et ce peu importe où dans le monde le travail est effectué,
Mettre en œuvre des programmes de reconversion professionnelle pour ceux dont le travail est menacé,

Nous, soussignés, syndicats et comités d’entrprise, sommes unis pour défendre les intérêts des employés d’IBM dans le monde entier et pour aider à construire l’avenir d’IBM et de ses clients.

source : Inter CFDT IBM France


La direction d’IBM confirme le plan de suppression de 825 emplois

Le 7 avril 2005, après la réunion exceptionnelle du comité central d’entreprise, la direction d’IBM a confirmé le plan de suppression d’emplois annoncé le 8 mars 2005. Le CCE est convoqué le 18 avril 2005 pour information en vue de consultation sur la justification économique du plan de suppression d’emploi dans le cadre des dispositions du Livre IV du Code du Travail.

Le dossier « Livre IV » joint à la convocation du CCE conclut : « L’ensemble du projet nécessaire à l’adaptation d’IBM France à ses nouveaux enjeux entraînerait donc un total de suppression de 769 postes... » De plus, le plan prévoit que sur les 106 personnes dont le détachement à IBM Europe va prendre fin, seules 80 à 90 employés seraient reclassés, soit un déficit d’emplois de 16 à 26. Enfin, 40 salariés d’IBM France travaillant pour IBM Eurocoordination « pourraient voir leur fonction partiellement, voire totalement, disparaître », ce qui correspondrait à la suppression d’emplois de « 40 équivalents temps plein ».

La direction planifie donc plus de 825 suppressions d’emplois, sans compter les opérations d’externalisation en cours : vente de la division PC à LENOVO (110 emplois), et plus de 50 emplois d’ingénieurs et techniciens revendu à AMCC.

Ce sont donc près de mille emplois en cours de suppression chez IBM, d’ici la fin de l’année.

Depuis l’annonce du plan de suppression d’emplois faite le 8 mars par la direction d’IBM en CCE, de nombreux rassemblements du personnel ont eu lieu. A chaque fois, le personnel a protesté contre les suppressions d’emplois que rien, dans la situation économique de l’entreprise, ne permet de justifier (résultats de 2004 marqués par la croissance du chiffre d’affaires et le retour à la profitabilité).

Maintenant que les chiffres de la direction ont été publiés, et devant l’ampleur des suppressions d’emplois prévues, la CFDT propose aux autres syndicats la constitution d’intersyndicales par établissement pour assurer la mobilisation de tout le personnel contre les licenciements. Pour la CFDT, l’objectif est clair : par l’action unitaire de l’ensemble du personnel, nous pouvons imposer des dispositions de sauvegarde de l’emploi de telle sorte qu’il n’y ait aucun licenciement.

Contacts : Téléphone
Jean Van Wynendaële 06 1227 2714
Jean-Claude Arfélix 06 0743 3021
Michel Perraud 06 8095 9464


source : Inter CFDT IBM France


Join in Global Day of Action to Protest IBM Job Cuts

International Unions Release Joint Statement on IBM Restructuring, Job Cuts

Endicott, N.Y. -- On Monday, May 23, the Alliance@IBM, CWA Local 1701, will join with international unions, Work Councils and IBM employees worldwide in a show of solidarity to protest IBM’s (NYSE:IBM) plan to slash 10,000 to 13,000 jobs. Around the globe, unions and employee groups are planning individual and coordinated actions.

In conjunction with the Day of Action, some 25 IBM unions and Works Councils are issuing the following statement to IBM:

“We, the Trade Unions, Works Councils and employee representatives at IBM worldwide, issue this joint statement expressing our grave concern over IBM’s recent announcement of job cuts of 10,000 to 13,000 employees worldwide.

We believe the restructuring proposed by IBM senior management is the wrong direction for employees, the company and its customers.

Let us not forget that IBM is a wealthy and successful company. Its first quarter profit for 2005 was $1.4 billion, and $9 billion for the whole of 2004. It increased the dividend to its shareholders, recently bought back $5 billion in IBM stock, and acquired 19 companies in 2004.

As employees and employee representatives we call on IBM to do the following:

Arrange for timely and faithful full disclosure and transparency of the restructuring plans.
Negotiate and consult with all unions, work councils and employee representatives.
Explore cost cutting with employee representatives that doesn’t involve job cutting.
Cease involuntary force-outs.
Respect the employee and their right to organize and bargain collectively.
Ensure that wages and working conditions are equal for similar work, wherever the job is located in the world.
Establish re-training programs for those threatened with job loss

We, the undersigned Trade Unions and Work Councils, STAND TOGETHER to defend the interests of IBM employees worldwide and to help build the future of IBM and our customers.

LBC-NVK union of IBM Belgium
Sif IBM Sweden
IBM Europe Works Council: Risto Salmela
CNE union representatives at IBM Belgium
IG Metall Stuttgart Germany
SETCA-BBTK union of IBM Belgium: François Mougenot
CGT IBM France: Paul Desaigues
FTM-CGT France (Fédération des Travailleurs de la Métallurgie, the metalworkers trade union): Christian Pilichowski
Alliance@IBM/CWA USA: Linda Guyer, Lee Conrad
Union Network International
Verdi Germany
Amicus UK: Peter Skyte
Communications Workers of America, AFL-CIO: President Morton Bahr
Japan Metal and Information Workers Union IBM Chapter: President Tsuneo Higa
IBM Italy National Co-ordinating Body of Labour Union Representatives
Dutch Federation of Labour Unions (FNV)
UNSA IBM France: Pierry POQUET
IG Metall HQ Germany
Sif union clubs at IBM Svenska AB
CF union club at IBM Svenska AB: Anders Melin
Vorsitzender des Betriebsrates IBM Austria Works Council: Dr Martin Rennhofer
Toimihenkilounioni / Union of Salaried Employees TU Finland: Leskelä-Mustonen Oili
Local 911, CEP Representing workers in ISM Saskatchewan Division,
IBM Global Services Canada: President Gary Schoenfeldt
UFICT CGT France Metallurgie: Fabrice Fort
CFDT France: Michel Peraud

###
In Europe, unions are planning a number of actions, including solidarity strikes. In the United States, Alliance@IBM members and co-workers will join in the following activities:

Wearing black and blue to signify the pain caused by job cuts.
Taking a 10 minute “silent” break nationwide beginning at 1 pm EDT.
Calls from retirees to IBM chief executive officer Sam Palmisano, asking for support for employee and retiree concerns.
E-mails and other communications from spouses of terminated employees to Palmisano detailing the effect that the job loss has had on their family.

source : www.allianceibm.org.

 


Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright