reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

COÜTS CACHÉS D'UNE PANNE DE MESSAGERIE

Une récente enquête met en avant l'impact de ces défaillances sur les ventes et sur la notoriété de l'entreprise

Paris, le 25 mai 2005. - CipherTrust, leader de la sécurisation des messageries d'entreprises, présente les conclusions d'une enquête publiée au Royaume-Uni. Les défaillances d'e-mails coûtent chaque année plus de deux milliards d'euros et impactent sensiblement sur les profits et la notoriété des entreprises. La stratégie d'expansion du vecteur e-mail, voulue par les responsables marketing, ne fait qu'amplifier les risques potentiels liés aux défaillances de ce média. Par ailleurs, les attaques par virus constituent la première cause externe de défaillance

Cette enquête, commanditée par CipherTrust, avait pour but d'interroger des DSI et des directeurs marketing appartenant à des entreprises de plus de 200 salariés ; elle a démontré que les e-mails constituaient la forme la plus répandue de communication entre les entreprises et leurs clients, après le téléphone. Les entreprises interrogées subissent en moyenne 4 pannes de leur messagerie par an, avec une interruption de service représentant à chaque fois plus d'une demi-journée.

Les responsables marketing estiment que le préjudice financier subi par les entreprises qui, durant une journée, ne sont plus en mesure d'envoyer ou de recevoir des e-mails, est supérieur à 100 000 euros, ce qui, rapporté à l' ensemble des entreprises britanniques, représente plus de deux milliards d'euros. Par ailleurs, du fait de l'adoption de plus en plus généralisée du mail comme outil de communication, l'impact négatif des pannes ne peut qu'augmenter. En moyenne, les directeurs marketing interrogés considèrent que les nouveaux clients potentiels se dirigent vers un autre site au-delà d'un ou deux e-mails infructueux, et que les clients fidélisés n'iront pas au-delà de trois tentatives avant de s'adresser à la concurrence. Il est cependant très délicat d'évaluer l'impact financier de ce contexte.

Stephen Martin, expert du cabinet Market Clarity, déclare : « Tous les responsables se sentent concernés par les risques de défaillance du courrier électronique. Ces risques constituent indéniablement une réelle menace financière pour les entreprises britanniques, mais ils peuvent également causer des dommages à long terme sur leur image de marque. Une défaillance d 'e-mail suscite un doute dans l'esprit du client, notamment sur la capacité de l'entreprise à éviter ce problème. Si cette entreprise n'est pas en mesure de maintenir son système de courrier électronique en parfait état, qu 'en est-il de ses produits ? Et le paradoxe veut que ce soit parce que vos plus gros clients sont ceux qui communiquent le plus avec vous, qu'ils seront les premiers à se plaindre et à être insatisfaits en cas de défaillance... »

Les attaques par virus ont été citées comme la cause externe de défaillance la plus fréquente. Ce résultat reflète ceux publiés par le Radicati Group, qui estime que 52 milliards de spams, 900 millions de virus et 70 milliards messages d'attaque d'annuaires (DHA) seront envoyés chaque jour en 2005.

David Stanley, vice-président et directeur général EMEA de CipherTrust, ajoute : « Le côté positif de cette enquête vient de la conviction qu'ont acquis les différents responsables vis-à-vis de l'importance économique du mail et de l'impact de ses défaillances sur leur activité. Même si 70% des DSI interrogés prévoient d'accroître le budget de sécurisation de leurs systèmes de messagerie au cours de l'année, ils devront faire parallèlement face à l'invasion croissante des virus et des spams, tout en rassurant les responsables marketing sur la fiabilité du système. 70% de ces responsables prévoient d'augmenter l'usage du e-Marketing dans leurs activités, dans une proportion qui se situe aux alentours de 40%. Il est clair que si aucune action supplémentaire n'est engagée pour stabiliser l'infrastructure e-mail, l'ensemble de l'économie s'en trouvera affecté ».


Source : ciphertrust

consulter l'étude réalisée en Europe sur les "COÜTS CACHÉS D'UNE PANNE DE MESSAGERIE" - Document Word

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright