reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Manpower : suite au référendum du 18 janvier 2006, les salariés souhaitent contester en justice le plan social

A la question « L’accord sur les mesures d’accompagnement du plan social est proposé en l’état. Souhaitez-vous que le CCE maintienne sa contestation en justice du PSE ? », les salariés ont répondu :
Oui : 98 voix, soit 52,4% des suffrages exprimés ;
Non : 89 voix, soit 47,6% des suffrages exprimés ;
Blanc : 8 voix.

Rappels sur le plan social

Résultat des négociations de la nuit du 10/01/2006 entre les syndicats et la direction.

La nuit du 10/01/2006, les organisations syndicales et la direction ont négocié jusqu’à 3h du matin. L’accord a été largement amélioré tout au long de la nuit, et certaines des principales demandes de la CFTC ont été satisfaites :

-amélioration des montants d’indemnité ;
-création d’une commission chargée d’étudier le bienfondé des externalisations et leur alternative possible ;
-ouverture du volontariat à tout le personnel du siège ;
-après avis de la commission de suivi, réintégration chez Manpower des personnes rencontrant des difficultés graves de réemploi malgré leur recherche active ou ayant subi un échec dans un nouveau poste, ce qui correspond à notre demande d’éviter les licenciements secs.

3 syndicats ont déjà donné un avis positif, 1 autre a annoncé qu’il ne signerai pas d’accord, la CFTC quant à elle pense que cet accord doit encore être amélioré lors de la dernière réunion livre III du CCE qui se tient ce jour :

les salariés en échec de reclassement doivent pouvoir être réintégrés sans quota ;
les salariés qui refusent l’externalisation doivent pouvoir être réintégrés dans le processus de reclassement interne (actuellement ils ne le sont qu’en externe) ;
la prévoyance des salariés en congé de reclassement doit pouvoir être maintenue ;
l’indemnité pour les salariés agés de 57 ans et plus doit pouvoir être augmentée.

La réponse positive de la CFTC à l’accord, est conditionnée à l’obtention de ces améliorations.

161 POSTES SUPPRIMÉS CHEZ MANPOWER

Aujourd’hui, 3 octobre 2005 à 10 heures, la direction de Manpower France a réuni les représentants syndicaux de l’entreprise pour annoncer un plan de restructuration entraînant la suppression de 161 postes.

Seront supprimés :
- 101 postes au siège social de l’entreprise, 7/9 rue Jacques Bingen 75017 Paris
- 60 postes dans les directions opérationnelles

Sur les 101 postes supprimés au siège social, 31 seront externalisés.

Les cinq organisations syndicales présentes dans l’entreprise, dont la CFTC, ont constitué une intersyndicale pour faire front et s’opposer à cette décision.
Rappelons que le 22 septembre dernier, un droit d’alerte avait d’ores et déjà été déclenché. La section syndicale CFTC de Manpower dénonce ces mesures : « Manpower a toujours dégagé des bénéfices parfois importants et pour la première fois en 40 ans, la société veut supprimer des postes… Il n’est pas normal que les salariés de l’entreprise paient aujourd’hui la politique de ses dirigeants basée exclusivement sur le profit… »

L’entité Manpower France serait-elle devenue « la vache à lait » de la maison mère Manpower INC à Milwaukee (Etats-Unis) ... pour combler l’appétit sans fin de ses actionnaires ?... Rappelons que Manpower est un des leaders mondiaux du travail temporaire. Manpower compte en France 1100 agences, 4500 collaborateurs permanents et 4,2 milliards d’euros en 2004.

Source : CFTC

 


Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright