reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

La mauvaise gestion des applications Web coûte 3 milliards d’euros par an aux entreprises françaises, selon le Butler Group

La dernière enquête menée par le Butler Group et Wily Technology, division de CA, dresse le portrait des méthodes de gestion des applications Web et de leur impact financier pour les entreprises en France Wily Technology, division de CA et éditeur de logiciels de gestion des performances des applications (Enterprise Application Management), publie un livre blanc en collaboration avec le Butler Group qui a pour objectif d’alerter les entreprises sur l’impact financier des applications qui ne sont pas suffisamment performantes.

En effet aujourd’hui, l’infrastructure informatique des entreprises dépend de l’utilisation d’un certain nombre d’applications critiques. La non disponibilité de ces applications ou l’insuffisance de leurs performances ont des conséquences considérables sur la vie de l’entreprise. Ainsi, le Butler Group a calculé que1 :
• Une mauvaise gestion des performances Web des entreprises entraînerait une
perte de 3 milliards pour l’industrie française,
• Le coût des temps d’arrêt des applications vitales d’une entreprise peut atteindre
jusqu’à 79 000 euros par heure

Les quatre facteurs pris en compte par l’étude

Afin d’estimer l’impact financier de la mauvaise gestion des performances des applications, le Butler Group prend en compte quatre critères :
• Les bénéfices et les clients perdus dûs aux transactions qui ne sont pas réalisées à
temps, aux opérations en ligne qui deviennent indisponibles et aux clients mécontents qui changent de prestataires,
• L’impact sur la productivité des employés en raison des retards liés à l’attente de la réponse des systèmes,
• L’augmentation des coûts informatiques avec l’implication d’équipes plus importantes pour résoudre le problème,
• La dégradation de l’image de marque, le retard pour la mise en place de nouveaux
projets

Un coût total de 70,8 milliards d’euros par an pour les pays industrialisés

Le Butler Group estime que le coût minimum direct lié à des performances insuffisantes atteint 70,8 milliards d'euros par an pour les pays industrialisés. Cette somme inclut tous les coûts cachés encourus par la perte de contrats, la détérioration de la perception de la marque et les facteurs de productivité. Selon le Butler Group, les coûts minimum lié au problème de performance s’élèvent à:
• 317 millions liés à la perte de productivité pour le secteur du détail, 169 millions pour le secteur des services financiers et 82 millions pour le secteur des télécommunications en France,
• 6,9 milliards d’euros de perte dans le monde pour le secteur des centres d’appel


Présentation de cas pratiques et recommandations

En parallèle de cette estimation des coûts, le Butler présente une série d’études de cas concrets de clients de Wily Technology évoluant sur différents secteurs (la banque de détail, de l’assurance, les télécommunications, le commerce en ligne et les centres d’appels). Ils présentent les enjeux en termes de gestion des performances adaptés en fonction des secteurs et les avantages retirés par les entreprises grâce à l’utilisation de solutions APM.

L’étude donne également des recommandations pour permettre de mettre en place une stratégie de gestion des performances efficace. Cette stratégie doit comprendre :
• Une évaluation détaillée de toutes les applications avec un ordre de priorité en fonction de la dépendance de l’entreprise et de leur potentiel de défaillance,
• Un investissement dans les technologies de contrôle pour une meilleure visibilité et un meilleur contrôle,
• Un aperçu de la façon dont les applications se comportent en pratique afin d’améliorer les performances des applications en production

L’intégralité de ce livre blanc est disponible sur http://www.wilytech.com/solutions/library/


1 Les chiffres présentés dans cette étude menée par l’analyste Michael Azoff du Butler Group sont issus de données existantes et d’interviews auprès d’utilisateurs finaux dans les secteurs de la banque, des télécommunications et des services financiers.

Source : Wily Technology

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright