reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Seconde enquête annuelle de l'Observatoire des Achats par Microsoft

Fonction Achats : de nouveaux champs d'intervention et le besoin d'un véritable pilotage des ressources humaines

L'Observatoire des Achats lancé en 2004 par Microsoft, BearingPoint, l'ESSEC et Novamétrie dresse, pour la deuxième année consécutive, l'état des lieux des pratiques, de l'organisation et de l'évolution de la fonction Achats en France. L'enquête 2004 avait révélé une fonction en mutation profonde dont le rôle stratégique ne cesse de se renforcer. L'enquête 2005 confirme la tendance et met en lumière la progression de la fonction Achats dans des domaines nouveaux, ainsi que des attentes en matière de gestion des ressources humaines et de proximité plus grande avec la Direction Générale.

Conduite d'avril à juin 2005, l'enquête de l'Observatoire des Achats a été réalisée auprès d'un panel de 200 Directeurs des Achats représentatif du paysage économique français, tant en termes de secteurs d'activité (industrie, services et commerce) que de tailles d'entreprises (plus de la moitié des entreprises interrogées ont un chiffre d'affaires supérieur à un milliard d'euros).

La fonction Achats se voit confirmée dans son rôle de « moteur à économies » avec une légitimité revendiquée vis-à-vis de la stratégie de l'entreprise. Elle prend aussi place dans des domaines autrefois « réservés », notamment le marketing, les achats de prestations intellectuelles et les achats d'investissements.
92% des Directeurs des Achats confirment leur rôle prépondérant dans les projets de réduction de coûts et 45% se déclarent responsables ou chefs du projet. Ces projets portent sur les coûts directs de production, les frais de fonctionnement, la sous-traitance, l'externalisation / l'outsourcing, la délocalisation dans les pays à bas coût. L'intervention des Directeurs des Achats est cependant plus rare sur des sujets plus complexes : ils ne sont plus que 30% à se déclarer responsables ou chefs de projet sur les projets de réduction des consommations, et 19% sur la maîtrise du BFR. Enfin, il est à noter que, contrairement aux idées reçues, cette enquête révèle que dans sept cas sur dix, la part des achats réalisés dans les pays à bas coûts est encore faible, car inférieure à 10%.

La légitimité des Directeurs des Achats est ressentie comme forte pour ce qui concerne la recherche de leviers de croissance et le maintien d'avantages concurrentiels : trois Directeurs des Achats sur quatre estiment apporter une contribution à la stratégie de l'entreprise. Mais leur implication reste encore très hétérogène selon les sujets : dans un cas sur deux, le Directeur des Achats est impliqué dès le départ dans les initiatives de développement produit ; 62% des interrogés prennent part au développement de nouveaux marchés géographiques ; mais seulement 15% des Directeurs des Achats sont impliqués dans les audits d'acquisition et/ou le chiffrage en amont des synergies attendues, pourtant essentiel pour la valorisation de l'opération.

Concernant les champs d'intervention de la fonction Achats, un consensus se dégage pour déceler une progression marquée dans de nouveaux domaines opérationnels ou fonctionnels :

80% des Directeurs des Achats interrogés estiment intervenir régulièrement dans les achats d'équipements télécoms, informatiques et industriels de l'entreprise.
La fonction a désormais fortement investi le domaine des achats de maîtrise d'ouvrage et de maîtrise d'œuvre (73% des Directeurs des Achats interrogés).
Une percée se dessine progressivement dans les domaines de la communication / marketing et de la formation (respectivement 40% et 45% des Directeurs des Achats déclarent y intervenir régulièrement) ; la tendance est moins franche dans le cas des prestations de conseil, où seulement un tiers environ des Directeurs des Achats interrogés interviennent régulièrement.
En revanche, dans les domaines de l'assurance, des cabinets de recrutement et surtout des produits et services bancaires, une fonction Achats sur deux n'est pas présente.
La gestion du panel fournisseurs reste la chasse gardée de la Direction des Achats dans près de 90% des cas mais ne constitue pas une priorité absolue (la réduction du nombre de fournisseurs n'est par exemple prioritaire que dans un cas sur cinq).

Si la communication financière constitue un élément de référence sur ce qu'une entreprise considère comme essentiel, force est de constater que l'argument d'un « projet Achats » contribuant à la réduction des coûts est encore peu utilisé dans les communiqués financiers (non utilisé ou rarement dans 50% des cas). D'ailleurs, dans près de deux cas sur trois, le Directeur des Achats n'est pas impliqué dans la préparation des rapports annuels et la communication financière.


La gestion des ressources humaines Achats : une bonne reconnaissance de la fonction mais une marge de progression encore importante.
Dans les entreprises pour lesquelles les achats représentent plus de 60% du chiffre d'affaires, le Directeur des Achats s'estime correctement positionné dans l'organisation. En-dessous de ce seuil, le positionnement est ressenti comme moins satisfaisant.

Du point de vue des effectifs, la tendance est au renforcement des départements Achats, une entreprise sondée sur trois déclarant un élargissement de leur équipe Achats. Au-delà de l'aspect quantitatif, l'enquête révèle une évolution du profil de la fonction et des attentes en matière de gestion de ressources humaines et de proximité avec la Direction Générale.

C'est d'abord le cas pour le Directeur des Achats lui-même dont l'évolution est significative depuis 10 ans : 76% des Directeurs des Achats interrogés possèdent une formation de haut niveau (Bac +5 ou Grande Ecole), et une expérience d'autres directions de l'entreprise (à 82%). Néanmoins pour plus de 80% du panel, le Directeur des Achats ne fait pas encore partie des candidats naturels à des postes de Direction Générale. Passer par les Achats ne semble pas encore souvent perçu comme un accélérateur de carrière.
Pour les acheteurs eux-mêmes, c'est un certain déficit de gestion des ressources humaines qui est en cause. Si la rotation des équipes progresse en effet, elle reste encore faible : plus d'un acheteur sur deux passe plus de quatre ans au même poste et un acheteur sur trois a plus de six ans d'ancienneté.
Cette deuxième enquête de l'Observatoire des Achats met en évidence une progression de la fonction Achats, qui étend sa contribution à des domaines d'achats plus techniques, tout en étant de plus en plus impliquée dans des sujets à caractère stratégique, tels que le développement produits, la pénétration de nouveaux marchés ou les synergies post-acquisition. Si ces sujets restent la priorité, la fonction doit également accentuer sa participation aux projets à plus forte valeur ajoutée dans des domaines nécessitant des compétences spécialisées (assurances, services bancaires,…) ainsi que sur des sujets transversaux (audits de pré-acquisition, chiffrage de synergies attendues), qui favoriseront ainsi une plus grande proximité avec la Direction Générale. Ceci nécessitera notamment la mobilisation de moyens accrus (profils, outils, formations…) et surtout un véritable pilotage des ressources humaines à la hauteur des enjeux qui lui sont confiés.


source : Microsoft

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright