reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Le Balanced Scorecard, nouvel outil de communication de la stratégie de l’entreprise

Les solutions de Corporate Performance Management de Cognos permettent une diffusion globale de l’information

Gagner en performance aujourd’hui pour une entreprise implique qu’elle sache non seulement définir la bonne stratégie de développement mais aussi d’être certaine que l’ensemble des collaborateurs la connaisse pour pouvoir l’appliquer. Le docteur Robert S. Kaplan, fondateur du concept de Balanced Scorecard en 1992 avec le professeur Norton expliquait, lors d’une matinée-débat organisée par Cognos et la DFCG que « chaque collaborateur de l’entreprise doit comprendre son rôle et la façon dont il contribue au succès de la stratégie telle qu’elle a été définie au niveau corporate. Une simple description des postes ne saurait ainsi suffire, elle doit être élargie aux objectifs et moyens dont les salariés disposent pour les atteindre. Une présentation concrète, compréhensible et datée de la stratégie globale permet de créer une motivation à tous les niveaux de l’entreprise et constitue en cela un levier essentiel »

Ainsi, si le Balanced Scorecard a été créé pour combler le fossé existant entre deux approches du management qui ont émergé en 1970 (création de groupes de travail constitués de cadres dirigeants afin de définir la stratégie de l’entreprise, et encourager la collaboration entre les dirigeants et leurs salariés), il sert aujourd’hui les intérêts de l’entreprise notamment au niveau de sa communication. La direction ne doit donc pas y voir un simple instrument de mesure des performances (ce que sont les tableaux de bords traditionnels) mais un outil de management pour piloter le changement au sein de son organisation.

Le Balanced Scorecard permet en effet de communiquer la stratégie à l’ensemble des collaborateurs afin qu’ils la mettent en œuvre et aient la possibilité de faire remonter à leur direction toutes les informations utiles au succès de cette stratégie

Aujourd’hui, 30 à 50% des entreprises utilisent cette méthodologie sans pour autant la qualifier de Balanced Scrorecard. En France, une vingtaine d’expériences concrètes de Balanced Scorecard a été répertoriée, dont les Laboratoires Pierre Fabre :
Le groupe Pierre Fabre, laboratoire pharmaceutique français, compte trois branches d’activité : le médicament, la santé et la dermato-cosmétique. La coexistence de ces trois activités a nécessité plus de visibilité de la part de chaque branche au sein du groupe, ce qui s’est traduit par la refonte du système d’information en 1996.

Les laboratoires Pierre Fabre ont souhaité mettre en place un système d’information assurant l’accès à une information fiable, structurée et partagée. Par ailleurs, les laboratoires Pierre Fabre souhaitaient faire évoluer les méthodes de gestion par la mise en place d’outils partagés de simulation et de restitution. Les laboratoires Pierre Fabre ont choisi Cognos et basé leur système d’information sur le décisionnel. Il s’agissait de disposer d’une qualité d’analyse accrue, de rendre les données de pilotage autonomes par rapport au système opérant et d’interagir avec les systèmes applicatifs hétérogènes.
La refonte du système d’information a par ailleurs donné lieu à une clarification des outils de gestion et à la mise en place d’indicateurs de performance : pour chaque branche, des tableaux de bords ont été structurés par métier et selon des perspectives transversales. Ils ont ensuite été articulés en fonction de la stratégie du groupe.

L’entrée dans cette démarche de Balanced Scorecard a conduit le groupe Pierre Fabre à :
- impliquer les acteurs à travers la mise en place de tableaux de bords auxquels chacun adhère
- à restituer des informations qui unissent les nombreuses données disponibles et permettent d’en déduire les actions pertinentes
- à intégrer des données de l’environnement de l’entreprise, qui permet à celle-ci de mieux se situer par rapport à son univers concurrentiel

Alors que la culture du groupe Pierre Fabre semblait antagoniste aux BPR (Business Process Reengineering), la démarche suivie, particulièrement pragmatique, a permis de présenter la vision de l’entreprise aux collaborateurs. Les laboratoires Pierre Fabre, par l’intermédiaire de leur DSI Philippe Tronc, sont à ce titre l’un des rares exemples de mise en œuvre d’un “IT Scorecard” complet.
La traduction de la stratégie en termes d’objectifs pour les différentes entités du groupe sera envisagée dans un deuxième temps.

La mise en place d’outils de communication reposant sur le Balanced Scorecard nécessite le recours à des technologies telles que les solutions conçues par Cognos :
Cognos a développé une suite logicielle complète dédiée à la gestion de la performance ou CPM.
Le Corporate Performance Management vu par Cognos vise à obtenir « une planification collaborative partagée et à mettre en place une politique de gestion qui accompagne la stratégie et soit comprise par chacun », explique Isabelle Carcassonne, Directeur Marketing et Communication Europe du Sud de Cognos. « Il doit aussi contribuer à accélérer les cycles de remontée de l’information, et par voie de conséquence, à raccourcir les temps de réaction ».

L’offre CPM de Cognos couvre la globalité du cycle de gestion de la performance : planification, mesure et compréhension de la performance :

Avec Cognos Metrics Manager, les entreprises rendent autonomes leurs collaborateurs en leur donnant accès aux données directement liées à leur activité pour qu’ils prennent de meilleures décisions en fonction de la stratégie adoptée par l’entreprise et pour qu’ils soient en mesure de prioriser leurs actions. Les entreprises auront ainsi la possibilité de centrer leurs efforts sur l’amélioration de leur performance, et pourront comparer les objectifs fixés avec les résultats obtenus.

Avec Cognos CPM for Finance, les directeurs financiers de groupes peuvent prévoir, comprendre et contrôler les résultats financiers. Cette application gère à la fois l’élaboration et le suivi budgétaire, la planification, la consolidation, la simulation et les prévisions, l’analyse décisionnelle et le reporting financier. Elle offre une vue globale et unifiée de l’ensemble des données financières de l’entreprise, accessible au travers d’une interface web ergonomique et graphique ; elle assure un déploiement rapide et à grande échelle du processus financier ; enfin, elle permet de diffuser facilement et en toute sécurité les informations financières à travers l’Entreprise Etendue.

Source : Cognos

 

 

 

 

 

 

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright