reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Réforme de la taxe professionnelle

« Jacques CHIRAC connaît mieux que quiconque la taxe professionnelle puisque c’est lui, alors Premier ministre, qui l’a fait voter par le Parlement. La supprimer serait une bonne chose. Nous sommes tous d’accord. Mais le Président de la République n’est-il pas une nouvelle fois en train de faire aux Français le coup des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent ? L’expression est de lui.

Imaginer que l’on peut boucher les trous du budget de l’Etat en diminuant les recettes, tout en s’engageant à ce que ceux qui les reçoivent n’y perdent pas, ne tient pas seulement de la multiplication des petits pains. C’est carrément, cette fois, la traversée du Lac de Tibériade. Ce n’est plus le temps des vœux, c’est celui des miracles !

Par quel impôt le gouvernement va t-il remplacer la taxe professionnelle qui avait elle-même succédé – il convient de le rappeler – à la patente, jugée aussi « imbécile » à l’époque que la taxe professionnelle depuis ? Si c’est un nouvel impôt sur les entreprises, la satisfaction sera à l’évidence passagère. Et comment assurera t-il le produit fiscal des collectivités locales et leur évolution, y compris pour celles qui n’ont que la taxe professionnelle pour recette ?

Jacques CHIRAC n’a pas 36 solutions. Après avoir décrété la baisse de l’impôt sur le revenu, soit il fera payer l’addition aux consommateurs, en augmentant la TVA et les taxes sur les carburants, par exemple. Soit il assèchera définitivement le budget des collectivités locales, ce qu’il a commencé de faire avec les transferts des déficits de l’Etat habillés sous le vocable de « décentralisation ».
Soit enfin, et c’est là le plus probable, il répercutera tout cela sur les contribuables locaux qui, derniers maillons de la chaîne, paieront pour tout le monde alors que ce sont eux qui supportent l’impôt le plus injuste.

Nous sommes de toute manière dans l’incohérence, puisque après avoir fait voter par le Parlement dans le courant de l’année dernière – en modifiant la constitution – le principe d’une plus grande autonomie financière des collectivités locales et une augmentation de leur part des ressources propres, le Président de la République n’aura pas attendu longtemps pour décider le contraire. »

Source : Martin MALVY, ancien ministre du Budget et président du Conseil régional Midi-Pyrénées, aux propos tenus le Président de la République sur la taxe professionnelle

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright