reduction des couts,voyage,low cost,cheap airfare,cheap flight,transport,energie,telecom,IT reduction,cout,anti,gaspi,cost killer,operatoire,hors production,e.procurement,grappiller,faire des economies,chasse,maitrise,budgetaire,budget,reduction,prix,tarifs,energie,optimisation,maintenance,TCO,Total cost of ownership,Return of investment,ROI,contrat cadre,achat,sauvage,cost cutting,saving,savy,expense,achats,affaires,bonne,promotions,promos
Costkiller centre de coûts
Costkiller services généraux
costkiller - Direction Financière
Charges Sociales Patronales
IMéthodes Analyse Coût
Trésorerie - Recouvrement
Délocalisation Mondialisation
costkiller - DRH
Ressources humaines
Grille Salaire
Salaire métier
Salaire secteur
Salaire profession
Conventions Collectives
Relation client - CRM
ERP
BPM
e-procurement
e-Sourcing
Externalisation
Production
GPAO
GMAO
Management
Supply Chain - Logistique
Gestion de Stock
Dématérialisation

Réaction du comité d'entreprise B2S Timing au sujet de la « REORGANISATION DE TIMING EURL »

29.08.04 - Suite au communiqué de presse diffusé par la direction de B2S en date du 20 août, le CE de B2S Timing a diffusé le "contre communiqué" suivant. Par ailleurs, le CE informe que le PSE de 210 personnes n'est en rien une rumeur, la procèdure (ouverture du Livre IV) ayant été lancée le 29 juin dernier.

B2S estime qu'il est "impossible, à ce stade, de préjuger du résultat final d'un projet global qui propose de multiples options et qui s'étale sur plus de 16 mois, jusqu'à fin décembre 2005"...

Or, c'est la vague de 210 suppression de postes qui s'étale sur 16 mois : 1er janvier 2005, fermeture du service de nuit, février 2005, fermeture du service suivi Vente Par Correspondance, puis baisse de 25% par trimestre des effectifs contractuels le dimanche, jusqu'en décembre 2005.

Par ailleurs, il est certes impossible de préjuger de quoi que ce soit puisque le nouveau contrat liant B2S à Cegetel, sur lequel repose la restructuration donc le PSE, n’est à ce jour, aux dires de B2S, pas signé, ni même finalisé…

B2S déclare "réaliser 10% de son chiffre d'affaire avec SFR Cegetel"...
En revanche, Timing, filiale de Ceritex et sous-filiale de B2S, a pour seul client SFR, filiale de Cegetel, du groupe Vivendi, et ce du fait de la volonté de Cegetel, dixit B2S.

La société Timing est dédiée depuis sa création en 1997 à des activités Cegetel, qu'elle exploite sur le site de Montrouge, dont les murs, le matèriel (bureautique, mobilier), les logiciels appartiennent à Cégetel. Sur ce site travaillent des entreprises de maintenance sous-traitantes de Cegetel.

B2S déplore que « Timing affiche au 30/06/2004 2.1 millions d'Euros de perte d'exploitation »....Situation uniquement dûe au choix de Cegetel de rerouter l'activité (les appels) en province ou au Maroc, et qui par ailleurs était parfaitement connue de B2S lorsque ceux-ci ont racheté Timing : en effet, la baisse d'appels était annoncée depuis fin 2002.

Le prix d'achat de Timing a été grandement minoré du fait de cette situation économique, comme en témoignenet les rapports d’expertise comptable.

B2S annonce que "la réorganisation est la conséquence de la fin programmée d'une activité de VPC qui s'éteint, d'une part, et par l'arrêt volontaire des services de nuit et du dimanche"..

Le service VPC a vu en juillet 2003 50% de son activité reroutée par Cegetel sur un site concurrent, à Vineuil, dans le Loir-et-Cher. Pendant 1 an, la direction de B2S est restée muette sur ce point, laissant les téléconseillers désoeuvrés et dans l'expectative, se bornant à invoquer "les négociations avec Cegetel en cours".

Le 4 juin 2004, les membres du Comité d'Entreprise Timing ont été informé de l'arrêt de cette activité…Et des autres.
Quant aux services de nuit et du dimanche, B2S a assuré au comité d'entreprise qu'il s'agissait là d'une décision de Cegetel, dûe aux "prix du marché", et a précisé que "Cegetel a des sites off-shore", en réunion CE du 13 juillet. SFR dément ces affirmations en expliquant que "B2S Timing n'a pas souhaité poursuivre ses prestations relatives aux appels de nuit et du dimanche" (communiqué de presse diffusé, entre autres sur http://www.itrmanager.com le 23/08/04)

B2S évoque un "plan de charge sur l'activité annuaire" qui serait déjà assuré pour 60% des équivalents temps plein (ETP)...

A ce jour, il y a 47 horaires différents sur Timing, qui rappelons le fonctionne 7/7 et 24/24...Nous ne raisonnons pas en terme d'heures de production mais en terme de personnes perdant leur emploi : un ETP peut impliquer 2 salarié(e)s...

La direction de B2S n'a par ailleurs exposé au CE que la création de 40 postes Annuaire Express (TéléOpérateurs), pour un PSE concernant 210 salarié(e)s, dont 63 sur le service VPC (TéléConseillers)...

B2S précise que l'adossement de Timing à une autre structure du groupe (Médiatel) permet de "développer des charges de travail de substitution", or, à ce jour, aucun prospect de nouveau client éventuel n'a été effectué; les dirigeants de B2S n'ont soumis au CE aucune projection économique justifiant la restructuration qu'ils envisagent.

B2S souligne que le "site de Maisons Alfort a été choisi pour son accessibilité et sa proximité"...
L'ancienneté moyenne des salarié(e)s de Timing est de plus de 4ans et 6 mois; au fil des années, tous les salariés ont organisé leur quotidien en fonction de leurs horaires et de leur lieu de travail.

Si le groupe B2S "recrute à Valenciennes, Chalon-sur-saône, Rennes.", il achète également des positions en Tunisie et au Maroc (communiqué de presse de mars 2004), et dépeint lui-même sa stratégie comme suit : achat de sociétés peu rentables, voire déficitaires, retour sur les acquis sociaux, éventuellement PSE, reclassement à moindre coût en vue de redresser la société.

La direction de B2S, qui "a toujours démontré son attachement à rechercher toutes les solutions pour permettre le maintien et le développement de ses effectifs", a commencé par venir, en novembre 2003, sur le site de Montrouge, pour expliquer aux salariés de Timing que la situation de leur entreprise était de leur fait, et leur exposer la nécessité de revenir sur tous leurs acquis : pauses/heure, temporisation (=7 secondes entre chaque appel), dispositions favorables de la convention collective (maintien de salaire dès le premier jour d'Arrêt Maladie) etc....Le tout à grand renfort de petits fours...

Quelques mois plus tard, les différents rapports des différents experts nommés par le CE démontraient l'absurdité de ces explications : la situation économique de Timing n'est en rien liée aux acquis des salariés mais uniquement à la volonté de Cegetel de rerouter l'activité sur d'autres sites, là où la main d'oeuvre est moins chère..

Nous soulignerons aussi la volonté manifeste de B2S de chercher toutes les solutions etc etc…lorsque sa direction cherche à passer en force, à extorquer des avis aux instances représentatives du personnel (avis du CE sur le PSE, avis du CHSCT sur le déménagement etc…), lorsqu’elle sous-informe le Comité d’Entreprise, lorsqu’elle met une pression évidente aux élus en essayant, par exemple, d’imposer un rendu d’avis à des réunions etc etc…

Cet évènement, "difficile" pour les seuls 210 personnes bientôt privées d'emploi, est le fruit d'une politique globale de délocalisation (Cegetel), et d'une politique globale de moins-disance sociale, à des fins d'augmentation perpétuelle du chiffre d'affaire (Cegetel et B2S).

Quant au qualificatif (« fantaisiste ») attribué à nos propos, nous soulignerons juste que, 90% des représentants du personnel étant, comme par hasard, touchés par les suppressions de poste, ceux-ci ne sont pas d’humeur à être « fantaisiste »…Que dire en revanche des informations fournies par la direction de B2S aux représentants du personnel… ?

Source: Le comité d’entreprise Timing

Dictionnaire & Définitions   3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Costkiller.net - portail réduction des coûts 2012 - 2013 - Coskiller.net - all rights reserved

Costkiller.net   B2B cost saving and costs cutting portal costkiller copyright